Soutenir une maison d’édition engagée

J’ai besoin de vous. Nous avons besoin de vous.

Je n’ai pas l’habitude de faire ce genre d’article, mais notre petite maison d’édition est en péril. Et beaucoup de jolis projets sont en suspens. Pour que Phénix d’Azur puisse continuer à exister et à soutenir de nouveaux auteurs, de nouveaux talents, proposer une ligne éditoriale de qualité, une cagnotte a été créé : https://fr.ulule.com/phenix-dazur-editions/

Pour ceux qui ne la connaîtraient pas, Phénix d’Azur est une maison d’édition engagée (égalité hommes-femmes, précarité, …) et j’avoue que je suis honorée qu’elle me fasse confiance. Quel luxe d’avoir trouvé une maison d’édition qui partage les mêmes valeurs, les mêmes combats que moi.

Si vous appréciez mes textes, faites un don. Ne serait-ce que 5 euros, plus si le cœur vous en dit. La publication de « Shana, fille du vent » est une étape cruciale pour mon existence d’auteure et pour d’autres projets qui sont à venir. Ce petit geste me permettra de continuer à vous faire voyager sur mes mots. Au-delà de moi, d’autres auteurs attendent, comme moi, de pouvoir  continuer à travailler, à écrire, loin des grosses machines de guerre de l’édition française qui laissent de moins en moins de place à l’originalité, à la différence.

Je n’ai pas grand-chose à offrir en « contrepartie », mais pour ceux qui seraient intéressés, je peux vous proposer mon aide pour retravailler un de vos textes en échange de votre don. Alors n’hésitez pas et prévenez-moi.

Si vous ne pouvez pas donner, n’hésitez pas à relayer ce message au maximum.

Merci du fond du cœur.

Nouvelles et bonnes résolutions littéraires

les-femmes-nous-parlent

De longs mois se sont écoulés sans que j’alimente mon blog. J’avais en cours deux gros projets littéraires qui m’ont tenue éloignée du format court et de mes lecteurs de la toile. D’abord la finalisation de mon premier roman, et la recherche d’une maison d’édition. Puis la constitution d’un recueil de nouvelles sur lequel je travaille encore.

Les concours de nouvelles et les appels à contribution sont toujours de belles expériences (que je vous recommande !) et l’un d’entre eux s’est concrétisé par la parution d’un très beau livre sur les femmes et l’égalité. J’ai eu la chance que mon texte, Le poids de la poussière accumulée, soit choisi et édité dans ce recueil dont les bénéfices sont reversés à une association d’entraide et mouvement des femmes. Les textes réunis sont magnifiques, n’hésitez pas à les découvrir. Vous pouvez le trouver ici.

Je garde le meilleur pour la fin, avec la confiance et la bienveillance de Jacques Barbieaux, mon roman, Shana, fille du vent, paraîtra en 2017 aux éditions Phénix d’Azur.

Et puisqu’une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, dans les semaines qui viennent, je reprendrai la publication régulière de petites fictions sur ce blog, j’espère que vous serez au rendez-vous avec toute la richesse de vos commentaires ! 

A très vite…

PS: Je suis sur cette photo. Où suis-je?

Vous pouvez également me suivre sur ma page Facebook.